Home Politique Gabon/ Moyen Ogooue/ CTRI/ Transition : Joël Ogouma en proie aux détracteurs...

Gabon/ Moyen Ogooue/ CTRI/ Transition : Joël Ogouma en proie aux détracteurs du CTRI

0 421

Les détracteurs du Comité de transition et de la Restauration des institutions (CTRI) dans le chef lieu du Moyen Ogooue, notamment à Lambaréné font feu de tout bois, depuis la nomination de Joël Ogouma en qualité de vice président du Conseil économique, social et environnemental par le CTRI.

La victoire de Joël Ogouma face à Richard Auguste Onouviet ne semble pas être un lointain souvenir au regard des articles à charge par média interposé dont il fait l’objet depuis quelques temps au point de qualifier la confiance du Comité de transition et de la restauration des institutions (CTRI) présidé par le général Brice Oligui Nguema dont la mise en oeuvre du CESE, de transition d’indecende nomination.

Bien que la victoire de Joël Ogouma sur Richard Auguste Onouviet ait sonné la fin de l’imposture et de leadership à Lambaréné par ceux qui tirent les ficelles dans l’obscurantisme, il n’en demeure pas moins que Joël Ogouma reste la force tranquille et la vitrine du vent de la transition dans le chef lieu de la province du Moyen Ogooue.

En dépit des coups et autres attaques dont il essuye aux côtés de certains cadres et autres dignitaires de Lambaréné, ce dernier a toujours su faire montre de maîtrise de soi.

L’acharnement dont il est victime de ceux qui sont nostalgiques d’un certain passé et, ayant des ambitions démesurées au haut sommet de l’Etat, devraient s’embarquer dans le train du Comité de transition et de la Restauration des institutions (CTRI) dont le coup de libération a été fortement salué par les populations gabonaises en l’occurrence, ceux de Lambaréné dont les ennemis du CTRI qui n’ont de cesse de briller par des coups tordus et chausses trappes pour lesquels ils sont coutumiers et dont ils ont été incapables de 2009 à 2016 à faire engranger des victoires lors des élections présidentielles au régime déchu d’Ali Bongo Ondimba le 30 août dernier. Et ce, avec en toile de fond, des agendas cachés.

Contre toute attente, la nomination de Joël Ogouma les dérange au point qu’ils auraient voulu être promu en lieu et place de ce dernier, d’où l’acharnement des soutiens de l’ancien Président de l’Assemblée nationale dit-on .

L’heure n’est pas à la petite nature…. il serait mieux d’attendre la fin de transition.

Jean Richard Nkombe

NO COMMENTS

Leave a Reply