Home Politique Pensée Azizetique/Owendo/ Délégation spéciale : Qui d’Eric Ranaud et Michelle Augé serait...

Pensée Azizetique/Owendo/ Délégation spéciale : Qui d’Eric Ranaud et Michelle Augé serait exposé au syndrome du dégagisme du CTRI ?

0 350

En prélude aux nominations des délégations spéciales au sein des bureaux des collectivités locales de notre pays, les partisans des autorités municipales de la commune d’Owendo dont le mandat est frappé de caducité, sont jusqu’à lors sur le qui-vive, au regard des bouleversements imminents auxquels ils sont désormais exposés à l’ère du CTRI. La question qui se pose entre les partisans des maires adjoints pointés du doigt, en l’occurrence Eric Ranaud et Michelle Augé, est celle de savoir, qui d’entre les deux personnalités serait exposée au balayage du régime de Transition ?

Michelle Augé.        et.        Eric Ranaud

En effet, après le remplacement de Jeanne Mbagou par le général Sandy Nombo, les postes des adjoints au maire de la commune portuaire et industrielle de la province de l’estuaire ne sont pas en reste. Face à cette préoccupation, les habitants de cette partie du pays ne cessent de s’interroger sur le sort réservé aux deux tenants de l’ancien Parti présidentiel dans la commune d’Owendo Eric Ranaud, Secrétaire communal de la ville éponyme et Michelle Augé, Secrétaire nationale en charge de l’animation politique de la province de l’estuaire. Chaque jour que Dieu fait, le stress bat son plein auprès des soutiens de ces deux responsables politiques. La peur d’être frappé par le démon du dégagisme qui rôde tel un vautour dans l’enceinte de l’hôtel de ville, suscite des avis diamétralement opposés.

Selon les partisans d’Eric Ranaud, c’est Michelle Augé qui devrait être victime du dégagisme par le CTRI, pour le simple fait que son nom renvoie à la mauvaise gestion du pays par le biais du Parti Démocratique gabonais dont son géniteur fût un baron du Parti unique. Donc, c’est Michelle Augé qui devrait être viré du bureau des délégués spéciales adjoints pour cette période de transition qui, met un terme au Régime d’Ali Bongo Ondimba. Disent-ils. Pour rappel, Michelle Augé occupe la fonction de Secrétaire nationale et elle fût par ailleurs, tête de liste au premier arrondissement de la commune d’Owendo. Font observer les proches d’Éric Ranaud.

Des affirmations que ne semblent pas apprécier les partisans de Michelle Augé qui, estiment que Éric Ranaud après un mandat de 4e adjoint au maire, devrait laisser Michelle Augé prendre le poste de déléguée spéciale adjointe en charge de la municipalité d »owendo. Et ce, d’autant plus que, Michelle Augé occupe actuellement le poste de 2e adjointe au maire. Du coup, le maintien d’Eric Ranaud à la délégation spéciale à la mairie d’owendo va ternir l’image de la transition dans la commune d’Owendo, en sa qualité de secrétaire communal du Parti déchu. Préviennent-ils

Des arguments que nient en bloc les troupes d’Eric Ranaud. Selon ces derniers, Michelle Augé est la vitrine du rejet du pouvoir Bongo – Valentin PDG dans la commune d’Owendo. Ce n’est pas parce que sa parente Camélia Ntoutoume Leclercq ait été maintenue au gouvernement que cette dernière pense qu’elle sera maintenue comme déléguée spéciale adjointe à la mairie d’owendo. Martèlent-ils. Avant de lâcher ! Ce serait une erreur monumentale du CTRI ! Elle doit comprendre que nous sommes à l’ère de la transition par des hommes en treillis, et non à la continuité du régime Bongo Valentin PDG. C’est donc dire que le spectre du dégagisme devrait sceller le sort de Michelle Augé et non d’Éric Ranaud. Ont-ils indiqué.

Des propos que balaient d’un revers de la main les supporters de Michelle Augé. D’après eux, pour une véritable transition dans la commune d’Owendo, Eric Ranaud ne doit nullement figurer au bureau de la délégation si jamais le CTRI tient à une bonne réussite de la transition dans la commune d’Owendo. Rétorquent-ils.

Eric Ranaud est le prototype de l’échec du pouvoir Bongo Valentin PDG dans la commune d’Owendo. En le maintenant dans le bureau de la délégation spéciale, c’est donner raison à ceux qui pensent qu’Owendo n’est nullement concernée par une transition digne de ce nom, mais plutôt par la révolution du palais ; comme l’à dit le professeur Albert Ondo Ossa.

Au regard des accusations réciproques observées entre les partisans de ces deux cadres du régime-PDG déchu d’Ali Bongo Ondimba dans la commune d’Owendo, la question qui se pose à présent est de savoir, qui, d’Eric Ranaud et Michelle Augé serait sous le coude du dégagisme que laisse présager la tempête du Comité de transition pour la restauration des institutions ?

Seul l’avenir nous le dira….

Azizetiquement vôtre !

Ali Akbar Azizet, Journaliste d’investigation politique, Conseiller politique indépendant, spécialiste du Gabon

NO COMMENTS

Leave a Reply