Home Politique Pensée Azizetique/ PDG-Département du Ntem : Guéguerre entre les Clans d’Eyogho Edzang...

Pensée Azizetique/ PDG-Département du Ntem : Guéguerre entre les Clans d’Eyogho Edzang et Ndemezo’o Obiang.

0 605

Décidément, le Congrès dit de la Renaissance, de l’unité et la solidarité autour du Président Ali Bongo Ondimba est un vain slogan ; une coquille vide, sinon, une unité et une solidarité de façade des militants et autres cadres du Parti démocratique gabonais (PDG). Les guerres intestines éhontées que l’opinion observent au sein du PDG, sont la preuve d’une hypocrisie entretenue par certains cadres pour discréditer l’image du Parti.

Les guerres de tranchées, intrigues et autres coups bas, semblent être le sport favori de bon nombre d’acteurs politiques du Parti cinquantenaire. Tant entendu que, ces derniers se livrent une guerre sans merci pour le contrôle d’une province, un département ou une localités quelconque. C’est le cas par exemple, du département du Ntem dont Bitam est le chef lieu, où règne une guéguerre entre les Clans d’Eyogho Edzang constitué de Charles Mve Ella, Pastor Ngoua N’neme, Emmanuel Ondo methogo, Francis Ntolo Eya, Vincent Ella Megne, pour ne citer que ceux là, contre celui de René Ndemezo’o Obiang, composé de Patricia Ndemengane, Jules Mbele, David Ella Mintsa, Clotaire Edou Nkoulou, Chantal Ondo et Elie Akue etc.

Dans cette bataille politique à haut risque des filles et fils du chef lieu du département du Ntem, entretenue à quelques mois des échéances électorales, pour sûr, c’est le parti au pouvoir qui va certainement être affaibli par les démons de la division et autres chants de sirène, au détriment de l’unité et la solidarité tant prônées par le numéro 1 du Parti présidentiel. Une guéguerre que se livrent les cadres au bord du Ntem, qui est inéluctablement un facteur qui tend à dérouter l’électorat. Laissant ainsi, un champ libre aux acteurs politiques de l’opposition ou aux indépendants. Estime un militant avisé.

Fort de cela, avant qu’il ne soit tard, les cadres du PDG de cette partie du Woleu Ntem devraient privilégier les stratégies politiques porteuses en vue de la victoire du candidat de leur écurie politique à la prochaine élection présidentielle. Au lieu de se livrer aux querelles des chiffonniers qui sont aux antipodes de la devise de leur chapelle politique : Dialogue, tolérance et paix. Le clan d’Eyogho Edzang et celui de Ndemezo Obiang vont -ils l’attendre de cette oreille ? Seul le temps nous le dira…

Azizetiquement vôtre !

Ali Akbar Azizet, Journaliste d’investigation politique, Conseiller politique indépendant, spécialiste du Gabon.

NO COMMENTS

Leave a Reply