Home Culture RESTAURATION DE LA MEMOIRE EFFACEE D’UN PEUPLE : l’Homme Noir : Créateur...

RESTAURATION DE LA MEMOIRE EFFACEE D’UN PEUPLE : l’Homme Noir : Créateur de la Civilisation. ACTE 8. Par le Dr BOUSSOUGOU Abu’Kambale

0 144

L’HUMANITÉ VIENT DE L’AFRIQUE. 1- L’Homo habilis : notre plus vieil ancêtre identifié (3 millions d’années) est situé dans le berceau africain ; 2- Il est suivi de l’Homo erectus qui a émigré une première fois de l’Afrique vers l’Asie il y a 2 millions d’années… puis une deuxième fois vers l’Europe 1 million d’années plus tard ; 3- Entre – 500 000 et -200 000 ans on constate que les fossiles retrouvés en Afrique sont tous en voie de disparition…

L’humanité vient de l’Afrique…

4-Il y a 300 000 ans les premiers Homo sapiens sont trouvés au Maroc au Djebel Irhoud. Puis c’est en Asie et au Moyen-Orient que l’on trouve ce type d’évolution vers l’Homo sapiens.

5-Il n’apparaitra en Europe seulement vers – 40 – 45 000 ans : c’est l’Homme de Cro-Magnon qui n’est en fait qu’un Homo sapiens trouvé dans le Périgord, en France.

« Nous commençons à exister en tant que peuple, au moment où les clefs de notre destinée sont entre nos mains » @Abu’Kambale

LES ABORIGENES : Autochtones d’Australie

La colonisation de l’Australie est une des période sombre du pays. À leur arrivée, les Anglais ayant déclaré juridiquement que cette terre n’appartenait à personne, la « Terra Nullius », ils ont fait peu de cas de cette culture vieille de 50 000 ans. Entre massacres, exactions, tentatives d’assimilation, ce peuple, ces peuples sont passés tout près de l’extinction,

Nul n’a le droit d’effacer la mémoire d’un peuple, car un peuple sans « racines », est un peuple sans avenir. Alain Foca

Les Aborigènes viennent d’Afrique et se sont installés sur la terre australienne, il y a environ 50 000 ans

Dans l’esprit expansionniste des premiers africains, le désir d’explorer le monde se développaient au milieu de chaque groupe ethnique.
Partant principalement du Continent Noir (Afrique, Asie), ces peuples se trouveront sur toute la surface du globe.

•Les Mayas du Mexique, comme les amérindiens des Amériques

•En Amérique du Sud comme en Chine.

•En Inde comme en Australie, les peuples noirs vivaient en parfaites synergies avec les us et coutumes des régions au milieu desquelles ils s’implantaient. Ils se faisaient naturellement adopter par tout ce qu’ils trouvaient

QUEL FUT LE ROLE DE L’HOMME NOIR ?

Il fut à mi-chemin entre le Dieu et le roi, en tous les cas, ce qui est sûr, c’est qu’il fut « un créateur de civilisation » et non pas un envahisseur saccageant la culture indigène pour sa soif d’or.

POURQUOI LES BRITANNIQUES ONT-ILS CHOISI L’AUSTRALIE ?

Les Britanniques ont d’abord envoyé des prisonniers en Amérique, mais lorsque la guerre d’indépendance a pris fin en 1782, l’ancienne puissance coloniale n’a plus nulle part où se débarrasser de ses escrocs… jusqu’à ce qu’ils voient la solution.

Le capitaine James Cook avait cartographié la côte-est de New Holland lors de son voyage en 1770.

Les Britanniques estimèrent donc que ce territoire bien qu’habité par les peuples autochtones depuis 60 000 ans – était le dépotoir idéal pour leurs criminels en surnombre.

Une traversée en bateau de huit mois sur une distance de 10 000 kilomètres au-dessus de la mer est rapidement devenue la punition pour avoir volé un sac de sucre ou une miche de pain.

Les premiers condamnés australiens sont arrivés sur la Première flotte en 1788, 1 500 membres, comprenant des militaires et des civils.

En 1868, la population australienne avait atteint le million d’habitants et pouvait subvenir à ses besoins sans compter sur le travail forcé.

Plus de 160 000 condamnés – dont 80% d’hommes et 20% de femmes – ont été transportés des îles britanniques en Australie entre 1788 et 1868. Les Britanniques ont envoyé des criminels à NSW, Queensland, Tasmania et WA, mais les condamnés libérés ont rapidement étendu leur empreinte à travers le pays. Et ces jours-ci, un Australien sur cinq est le descendant d’un condamné.

L’arrivée de ses condamnés étaient le malheur des australiens autochtones, les aborigènes.

Depuis plus de 50.000 années, les peuples Noirs de différentes origines se sont installés dans cette parties du monde. Près de 500 différentes langues, étaient parlées par une population de 10 à 20 millions de personnes. Ils commerçaient sans esprit de domination ou d’éradication d’un peuple par un autre.

L’objectif de ses nouveaux arrivants, habitués aux crimes, vont se résoudre de disséminer un peuple pacifique et le soumettre à l’esclavage. Les massacres organisés vont pousser les aborigènes à fuir leur villes et villages.

Aujourd’hui on les compte très peu. Ceux à qui appartenaient l’héritage de l’Australie sont en train d’être effacer de la surface de la terre.

Nul n’a le droit d’effacer la mémoire d’un peuple, car un peuple sans mémoire, est un peuple sans avenir.

Racines d’Hier, Racines d’Aujourd’hui. Pour que des générations futures vivent.

En Australie jusque dans les années 60, les aborigènes relevaient du Ministère de la Faune et des plantes, car ils étaient classés comme des animaux, pas des humains alors que ce sont les premiers habitants de l’Australie depuis 50 000 ans.

Notre Histoire nous appartient, il nous revient à nous de la connaitre et de la raconter à nos enfants pour qu’enfin les ténèbres ne continuent à régner sur notre Peuple. @Abu’Kambale

Prisonniers en Australie.

Pour toute contribution, contactez-nous via Wathsapp au 077 40 00 77

NO COMMENTS

Leave a Reply