Home Actualité GABON/ANAMAPS/ FRANCE LAIT : Enfumage médiatique et publicité mensongère du Dr Zahra...

GABON/ANAMAPS/ FRANCE LAIT : Enfumage médiatique et publicité mensongère du Dr Zahra BITSAKA

0 361

L’agence nationale du médicament et autres produits de santé (ANAMAPS) a tenu une conférence de presse le 19 février écoulé et animée par le Dr Zahra BITSAKA, chef de département management de la qualité. Au cours de ce face à face avec les journalistes, la Fidèle collaboratrice du DG Ange MBINDZOU MOUELET, une femme prête à tout faire même pour ternir l’image de l’agence du médicament avait déclaré je cite : « A ce jour au niveau de l’ANAMAPS, nous n’avons pas souvenance d’une importation illicite de France lait actuellement. Pour nous, toutes les importations qui ont été traitées sont légales »

Le produit infantile France lait importé illicitement au Gabon par l’opérateur UNCLE SAM 

Il serait d’abord très élégant de rappeler au Dr Zahra BITSAKA que « les journalistes revendiquent le libre accès à toutes les sources d’informations et le droit d’enquêter librement sur tous les faits qui conditionnent la vie publique. le secret des affaires publiques ou privées ne peut en ce cas être opposé au journaliste que par exception en vertu des motifs clairement exprimés d’une part »

Et d’autre part, « le journaliste a le droit de refuser toute subordination qui serait contraire à la ligne générale de son entreprise, telle qu’elle est déterminée par écrit dans son contrat d’engagement,de même que toute qui ne serait pas clairement impliquée par cette ligne générale. » Voir la Déclaration des devoirs et droits des journalistes.

Donc, dans le cadre de nos enquêtes sur l’importation illégale de France lait au Gabon par la société UNCLE SAM, nous n’allons jamais reprendre les éléments de langage du Dr Zahra BITSAKA pour en faire des articles « factuels » en mettant en avant le même argument selon lequel « l’ANAMAPS n’a jamais enregistré des importations illicites de France lait au Gabon « .

Tant mieux pour cette dernière mais qu’elle sache que notre rôle n’est pas de vulgariser les annonces officielles sans avoir un esprit critique.

Pourquoi le Dr Zahra BITSAKA a voulu à tout prix désorienter nos enquêtes lorsqu’elle nous avait reçus lors d’une réunion, après la tenue de sa conférence où elle a profité d’entuber nos confrères journalistes qui n’étaient pas au parfum du dossier sur l’importation illicite de France lait ?

Venir faire un faux témoignage devant les professionnels de la presse c’est faire preuve de mauvaise foi. Un mensonge grossier et inacceptable de la part du Dr Zahra BITSAKA chef de département management de la qualité.

Comment comprendre que l’ancienne directrice générale de l’agence du médicament ,Dr Edwige OKOUYI NDAKISSA avait saisi le responsable de la société UNCLE SAM par correspondance numéro 901MS/CAB/AM du 22 mars 2021 avec pour objet : Demande d’AIE(autorisation exceptionnelle d’importation)au regard des importations illicites des produits infantiles France lait effectuées entre le 15 /11/2020 et 9/12/2020 soit 110 tonnes de produits pharmaceutiques importés sans autorisation. Malgré la non validation de leur dossier par les services compétents du ministère de la santé conformément au décret numéro 1445/PR/MSPP/portant Réglementation de l’importation, de la distribution et de la promotion des produits pharmaceutiques en République. voir document 1. 👇

Dans sa correspondance, l’ancienne DG de l’ANAMAPS indiquait que la société UNCLE SAM a travaillé sans tenir compte des textes réglementaires en vigueur et qu’une pénalité de 15%lui sera appliquée sur la totalité des produits importés sans ASI (Autorisation spéciale d’importation) voir document 2 👇

Et de rappeler qu’en 2021 la société UNCLE SAM était sommée de payer une amende de 150 millions à l’agence du médicament pour importation illicite des produits France mais un arrangement avait été trouvé entre UNCLE SAM et l’ANAMAPS d’où une somme de 11 millions avait versée en trois échéances par l’entreprise UNCLE SAM, nous confie une source bien filtrée de l’agence du médicament qui n’avait pas à cette époque une agence comptable et dépourvue de textes.

Au vue de cette correspondance,nous dirons simplement que l’agence nationale du médicament et autres produits de santé est un hôpital qui se moque de la charité.

Que les nouvelles autorités de la République gabonaise puissent vivement mettre les personnes de bonne moralité à la tête de cette administration très stratégique et de constater l’incompétence notoire du chef de département management de la qualité Dr Zahra BITSAKA qui est en complicité avec la société UNCLE SAM pour importer illicitement France lait. Raison pour laquelle elle a opté pour un enfumage médiatique.

Gaël Bobouagno Lenga, journaliste juridique et chroniqueur judiciaire.

NO COMMENTS

Leave a Reply