Home Actualité Port-Gentil/ ONG MALACHIE/ Initiative locale : les femmes formées dans le cadre...

Port-Gentil/ ONG MALACHIE/ Initiative locale : les femmes formées dans le cadre du PROFAC via la Tribune « TALK entre Femmes »

0 76

Le Programme Femmes Actives et Citoyennes (PROFAC), créé en 2020 par l’Ong MALACHIE, a organisé samedi 1er dernier à Port- Gentil, une rencontre dénommée « TALK entre Femmes ». Une initiative des Femmes déterminées à changer leurs conditions et, disposées à saisir les opportunités qu’offre la Transition. Elles ont massivement honoré de leur présence cette rencontre qui, s’est déroulée avec succès dans les locaux de la Mairie du 2ème arrondissement de Port-Gentil.

L’Honorable Pépécy OGOULIGUENDE, Présidente de l’Ong MALACHIE, en plein échanges avec les femmes lors du « TALK entre Femmes » à Port-Gentil

En effet, à l’entame de la rencontre, les femmes ayant pris part au TALK, ont procédé de prime à bord, aux salutations d’usage, avant d’effectuer un bref rappel du cadre juridique international et national en matière des droits des femmes. Les discussions ont porté sur : le Rappel historique de la Fête des Mères ; les Conclusions du Dialogue National Inclusif/Processus de Transition ; les notions de base du Leadership Féminin Conscient et Transformationnel, et enfin, l’autonomisation Économique,
l’intelligence et l’Éducation Financières.

Les femmes Port-gentillaises venues nombreuses échanger autour des sujets qui les concernent…

Concernant le rappel historique de la fête des Mères, il a été notifié aux femmes que cette célébration est née aux USA. À l’origine, la fête dédiée aux mamans du monde, vise à rendre un honneur mérité aux femmes oeuvrant dans les domaines de la Paix et l’humanitaire, et non pas, une célébration relative à la procréation. Cela rappelle le rôle indéniable reconnu à la femme dans la société.

Honorable Pépécy OGOULIGUENDE, Présidente de l’Ong MALACHIE, oratrice principale du « TALK entre Femmes »

Quant aux efforts progressifs d’Inclusion des Femmes dans la Transition : ce sujet a été abordé en mettant le curseur sur l »Assemblée Nationale à laquelle l’Honorable OGOULIGUENDE Pepecy siège. Cette dernière a tenu à souligner le fait qu’à l’ère de la Transition, cette institution compte 26% de femmes, contrairement à 15% lors de la législature sortante. Elle a également saisi cette opportunité pour réitérer ses remerciements au Président de la Transition, Président de la République, S.E Brice Clotaire OLIGUI NGUEMA pour le choix porté sur sa personne.

SIMBI Gwenaëlle Epse MARAT ABYLA experte en Intelligence Financière, faisant sa communication…

Au sujet du Dialogue National Inclusif, elles ont tenu à rappeler que 26% des femmes y ont pris une part active. En effet, le renforcement des Droits des Femmes a été un sujet majeur évoqué lors des travaux qui se sont basés sur les 38 000 contributions des Gabonais. Parmi les acquis, l’on peut noter le relèvement du Quota de Représentativité des Femmes dans les sphères décisionnelles, de 30 à 40% ; la création du Conseil National du Genre qui abritera la Maison de la Femme et l’Observatoire des Droits de la femme ; et l’élaboration du Plan d’Action National pour la Paix, 2e génération de la Résolution 1325 (2000) du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

S’agissant du Leadership Féminin Conscient et Transformationnel, c’est une forme de Leadership qui est né dans les entreprises désireuses de changement. Il obéit à un processus : Prise de Conscience ;
Préparation au Changement personnel ; Innovation et Créativité ; Acquisition des Compétences de vie ; Formation et Apprentissage ; Solutions innovantes pour la société ; Exercice du pouvoir avec charisme, bienveillance, empathie, solidarité, amour etc. En somme, avec les valeurs féminines tout en travaillant l’Intelligence Émotionnelle et l’Intelligence relationnelle ; et enfin, l’Engagement civique et Citoyen

L’Autonomisation des femmes n’était pas en reste dans le TALK entre Femmes. Ce thème a été abordé de façon holistique tout en insistant sur la participation politique des Femmes et l’Autonomisation Économique. En effet, les femmes doivent oser en politique pour être dans les sphères décisionnelles afin d’exercer le Leadership Transformationnel qui apporte des solutions innovantes aux défis sociétaux.

En fait, l’Autonomisation Économique est un enjeu fondamental car les études montrent que les familles dans lesquelles disposent de ressources financières, la qualité de vie est meilleure. En tant qu’Agent de développement, la femme doit déployer son plein potentiel et créér la richesse de façon significative.

Parlant des financements existant sur le marché et la future banque de l’Entrepreneuriat, ceux-ci viendront enrichir l’offre. Toutefois, il faut remplir les critères d’accès en se bancarisant. L’Éducation financière a permis de comprendre les mécanismes d’épargne, de priorisation des dépenses, et d’accès aux crédits. L’Intelligence financière permet quant à elle, de diversifier les sources de revenus à travers la culture de l’Investissement et inverser la courbe des dépenses de consommation.

En somme, au regard des échanges et de l’intérêt des femmes à opérer des changements significatifs, d’entreprendre et saisir les opportunités qu’offre la Transition, l’Honorable Pépécy Ogouligende a rassuré que de telles sessions de formation et de discussions seront organisées régulièrement.

Pour conclure, la Députée OGOULIGUENDE Pepecy, organisatrice et conférencière principale du « TALK entre Femmes » a adressé ses sincères remerciements à Monsieur le Délégué Spécial du 2e Arrondissement de Port-Gentil, à Mme SIMBI Gwenaëlle Epse MARAT ABYLA, Experte en Intelligence Financière et, à tous les Partenaires, parmi lesquels, la Mairie du 2ème arrondissement qui a contribué à la réussite de cette initiative, sans oublier l’ensemble des participantes.

Récit/Peuple Infos

NO COMMENTS

Leave a Reply