Home Actualité Gabon/ Dialogue national inclusif/ CEEAC : Oligui Nguema, entre félicitations et appel...

Gabon/ Dialogue national inclusif/ CEEAC : Oligui Nguema, entre félicitations et appel au respect du chronogramme de 24 mois de Transition.

0 96

Le Dialogue national inclusif annoncé il y’a quelques mois par le CTRI suite au coup d’Etat libérateur qu’à connu le Gabon le 30 août dernier, a officiellement levé ses rideaux mardi 02 avril 2024 comme prévu. Ce grand Mbandja républicain, lancé en grande pompe au Palais des sports de Petit-Paris, sous l’égide du nouvel homme fort du pays, Brice Clotaire Oligui Nguema, laisse toutefois présager des discussions discordantes et houleuses autour des termes de références de la Charte de la Transition et, le respect scrupuleux du chronogramme de la feuille de route du CTRI dont le point de chute est le retour à l’ordre constitutionnel dans un délai de 24 mois. Des points saillants, fortement brandis dans le discours du facilitateur de la CEEAC commis pour la Transition gabonaise, Faustin Archange Touadéra, Chef de l’Etat centrafricain, Président en exercice de la CEMAC.

Président de la Centrafrique, Faustin Archange Touadéra ; le Président de la Transition, Oligui Nguema, et le Président du Dialogue national inclusif, Jean Patrick IBA-BA, lors de la cérémonie d’ouverture. 

En effet, de nombreux compatriotes se sont rendus à la cérémonie d’ouverture du dialogue national inclusif initié par le CTRI, à l’idée d’apprécier et de se donner leurs propres opinions sur le décor planté par l’initiateur principal de ce grand « Arbre à palabres » et ce, à travers le contenu de son allocution et, bien entendu, la trajectoire donnée au travaux qui se tiendront tout au long du mois de d’Avril. Car, pour beaucoup d’entre eux, le numéro un du CTRI, le général de Brigade Brice Clotaire Oligui Nguema, ainsi que le Président du DNI, l’archevêque Jean Patrick IBA-BA et les 600 délégués désignés, n’ont pas droit à l’erreur face aux attentes cruciales du peuple gabonais sur les problématiques liés à la démocratie, la restauration véritable des institutions, la transparence électorale, le retour à l’ordre constitutionnel, et le retour des militaires dans les casernes au terme de leur mission libératrice et historique.

Une vue de la forte mobilisation observée au palais des sports lors du déroulement de la cérémonie d’ouverture du dialogue national inclusif.

« Le 09 mars 2024 à Malabo, les chefs d’Etat et de gouvernements de la CEEAC, après avoir pris note des avancées significatives dans le processus du retour à l’ordre constitutionnel, marqué notamment par l’adhésion du peuple gabonais, et la mise place du chronogramme de la transition de 24 mois, ont unanimement décidé, de lever la sanction relative à la suspension de la participation du Gabon aux activités de la CEEAC« . A rappelé Faustin Archange Touadéra, Chef de l’Etat centrafricain, comme pour féliciter Oligui Nguema, mais en même temps, pour rappeler et réitérer le fait que la CEEAC attache du prix au retour de l’ordre constitutionnel au Gabon dans un délai de 24 mois, plus précisément en août 2025.

« Soyez dignes et fiers de la confiance qui vous est ainsi faite par les organisations et communautés que vous représentez, en ayant pleinement conscience qu’au-delà de l’espace CEEAC, tous les regards sont aujourd’hui tournés vers le Gabon », a martelé Faustin Archange Touadéra.

En d’autres termes, le facilitateur de la CEEAC commis pour la Transition gabonaise, Faustin Archange Touadéra, a tenu à attirer l’attention du Président de la Transition sur la nécessité de veuiller sur la mise en œuvre effective du chronogramme de la transition qui prescrit, dans un second temps, l’organisation du référendum avant la fin de l’année en cours. « C’est une avancée significative dans le chronogramme de retour à l’ordre constitutionnel, validé par la conférence des Chefs d’Etat de la CEEAC, le 9 mars dernier », s’est rejouit le Président en exercice de la CEMAC.

Avant de signifier à son hôte Oligui Nguema, que cet « acte est historique car il vous libère de vos promesses » car, pour le facilitateur de la CEEAC « le choix de la démocratie est la seule voie qui mène vers la paix, le progrès et le vivre ensemble ».

Le Président de la transition, Brice Clotaire Oligui Nguema, pour sa part, n’a pas manqué d’exprimer sa reconnaissance à l’égard du soutien diplomatique que lui témoigne la CEEAC et la CEMAC et bien d’autres « Je remercie toutes les organisations internationales qui croient en nous et à la réussite de cette Transition » A-t-il déclaré.

De plus, Oligui Nguema, du haut de sa lourde responsabilité, a tenu à faire observer au peuple gabonais que « 7 mois après la mise en place des institutions de la transition, et conformément au chronogramme amorcé depuis novembre 2023, nous voici aujourd’hui rassemblés pour la cérémonie d’ouverture du dialogue national Inclusif dont je salue la mobilisation massive. Ce dialogue est un moment primordial au cours duquel nous allons nous parler avec franchise et sincérité «  A-t-il souligné.

Pour l’heure, nous restons en attente du rapport final des travaux axé sur les 38140 contributions des forces vives de la nation, recueillies pour l’atteinte des résultats escomptés au terme de ce dialogue national inclusif.

La fin justifie les moyens !

Valéry M.

NO COMMENTS

Leave a Reply