Home La Une Gabon / SOS : Interpellation urgente des autorités sur le cas...

Gabon / SOS : Interpellation urgente des autorités sur le cas de la jeune Bialley Laobe Kessany Carine, victime depuis sa naissance d’une erreur médicale.

0 446

La jeune Bialley Laobe Kessany Carine, à sa naissance le 03 janvier 2007 à l’hôpital régional de Melen, a été victime d’une erreur médicale due à l’incompétence d’une sage-femme major. Une erreur grave qui a coûtée à notre jeune compatriote, une paralysie plexurale droite dont elle souffre des séquelles du traumatisme cervico-brachial depuis pratiquement 16 ans déjà. A présent, l’urgence médicale s’impose, au regard du dernier diagnostic effectué par l’un des neurochirurgiens du CHU d’Angondjé, la petite Bialley doit impérativement se faire évacuer à l’étranger dans les plus brefs délais afin qu’elle se fasse examiner par un spécialiste en chirurgie de greffe. Sa mère, dépassée par les évènements, lance un SOS auprès des autorités du CTRI. Elle répond au 077 29 70 94

Bialley Kessany Carine à sa naissance avec l’épaule et le bras bandés, une preuve de l’erreur medicale…

La maman de la victime, Mbina Baïssy Afi Florence, de nationalité gabonaise, n’a plus jamais connu de sommeil paisible depuis la naissance de sa fille Bialley Carine. Une situation insupportable qui, l’obligera quelques années plus tard à saisir un huissier de justice en date du 16 juillet 2008, afin d’astreindre l’hôpital régional de Melen à prendre ses responsabilités quant à la prise en charge médicale susceptible de remédier les dégâts causés par l’erreur médicale de la sage-femme major. Mais hélas ! Les pesanteurs liées aux procédures judiciaires qui émaillent souvent le système judiciaire du pays l’ont finalement poussé à se résigner après plusieurs démarches entreprises. Néanmoins, peu de temps après, ne pouvant supporter de voir sa fille mourir à petit feu, elle décida de reprendre ses démarches. Elle va donc essayer du côté de la Première dame Sylvia Bongo, à qui elle a adressé une demande d’aide sans succès…

Bialley Kessany Carine, aujourd’hui, après 16 ans de souffrance. Son état s’aggrave de jour en jour…

Consciente qu’elle ne peut s’en sortir seule, face à la cherté de la prise en charge médicale de sa fille ; compte tenu du coût élevé des médicaments régulièrement prescrits à la petite Bialley pour soulager tant soit peu sa douleur, la pauvre Mbina Baïssy Florence n’a pas hésité à lancer un vibrant SOS auprès des autorités du CTRI en tête desquelles le Général de Brigade Brice Clotaire Oligui Nguema, à la faveur de sa fille gravement souffrante «Je suis à bout de mes moyens, car les médicaments souvent prescrits à ma fille coûtent chers. Par exemple, la boîte de Somazina en sachet-dose coûte 17.000 frs cfa, et le Nucleo en comprimé, 7000 frs. Et, le comble dans tout ça, c’est que les pharmacies agréés par la Cnamgs ne les prennent pas en compte. J’en souffre énormément » A lâché la mère de l’enfant, avec des yeux trempés de larmes. C’est donc un cri d’alarme en direction de toute personne de bonne foi pouvant venir en aide à notre jeune Carine Bialley.

Valéry M.

NO COMMENTS

Leave a Reply