ondo

BUB

Home Editorial

0 442

Albert Camus disait, « L’État peut être légal mais il n’est légitime que lorsque, à la tête de la nation, il reste l’arbitre qui garantit la justice et ajuste l’intérêt général aux libertés particulières« . Une pensée qui met en exergue les exigences cruciales de la gouvernance d’une République digne de ce nom. C’est fort de ces attentes légitimes du peuple souverain que le Président de la Transition, Chef de l’Etat, le Général de Brigade Brice Clotaire Oligui Nguema, se doit de mettre tout en musique à court, moyen et long terme si jamais à la longue, il nourrit en lui, l’ambition de briguer la magistrature suprême sous l’onction du suffrage universel. Pour l’heure, il a du pain sur la planche.

Le president de la Transition Brice Clotaire Oligui prenant un bain de foule lors de sa visite des differents chantiers à Libreville.

Le Gabon, actuellement endetté à hauteur de 7500 milliards de francs CFA selon les dires du Président de la Transition lors de sa visite au Rwanda, nécessite un modèle de gestion orthodoxe des deniers publics ; une gouvernance participative des forces vives de la nation ; une revalorisation locale et industrielle des ressources naturelles ; et une croissance maîtrisée des dividendes démographiques, afin de parvenir non seulement, à inverser la tendance du niveau actuel de pauvreté au Gabon, mais aussi, à générer des économies multisectorielles supplémentaires, avant d’espérer à stopper et/ou réduire la montée vertigineuse de l’endettement du Gabon et neutraliser la conjoncture financière que traverse le gabonais lamda. Un grand défi que devra rélever le nouvel homme fort du pays au cas où, il dévoilait finalement ses velléités pour la présidentielle à venir.

Le President de la Transition Brice Clotaire Oligui accueilli chaleureusement par les jeunes filles lors des sa visite de chantier à Libreville.

Certes, le Président de la Transition, Brice Clotaire Oligui Nguema, hérite d’une situation économique inquiètante due à la gabegie des deniers publics, à la corruption, aux détournements intempestifs de fonds, au blanchiment des capitaux et aux nombreux prêts effectués malicieusement par la « Young Team », maîtres du régime Bongo- Valentin- PDG déchu. Des moyens financiers abyssaux qui n’auront servi qu’à enrichir une minorité de personnalités de l’ancien régime. Mais il doit pouvoir surmonter ces dérives financières en précédant aux audits et aux états généraux de chaque secteur d’activité afin d’identifier les dégâts, les forces et les faiblesses, ainsi que ce qui est récupérable, avant d’ériger les garde-fous infranchissable et de la discipline administrative et financière pour éviter qu’à la longue, l’on ne retombe dans les mêmes travers au cours de sa gouvernance.

En définitive, le Président de la Transition a du pain sur la planche, car « tout est à refaire » au gabon en matière de gestion des finances publiques et de gouvernance politique. Du coup, la relance des travaux de la commission de la Task Force sur la dette, les surfacturations, les malversations, les détournements et, les travaux qui n’ont jamais été livrés mais pourtant financés par le contribuable, n’est qu’une étape du grand chantier de l’orthodoxisme financier qui l’attend dans son « magistère ». Espérons que notre Général, a pris le temps de mesurer le poid de la responsabilité qu’il endosse au sommet de l’Etat, avant de s’engager […] devant l’opinion nationale et internationale, pour l’essor du Gabon vers la félicité.

Valéry M / Peuple Infos

ACTUALITE

0 106
La Coalition Pays Gabon du Réseau des Défenseurs des Droits Humains en Afrique Centrale, (REDHAC), Résolument engagé à poursuivre ses objectifs à court, moyen...

SOCIETE

0 44
Après le grand succès rencontré lors de la première édition en 2023, Sobraga a lancé la seconde édition du Challenge École Zero Plastique, qui...

POLITIQUE

0 55
Suite au succès de la cérémonie d'ouverture du dialogue national inclusif observé le 02 avril dernier, l'ancien candidat à la Présidentielle de 2016, Dieudonné...

ECONOMIE

0 45
Après avoir été formés par la Setrag, 9 cheminots viennent de rejoindre le rang des inspecteurs Exploitation. Les parchemins leur ont été remis par...

FAITS DIVERS

0 179
Il est regrettable de constater qu’un mauvais vent de médisance, de menace de grève souffle dans certaines administrations depuis un certain temps au mépris...

CULTURE

0 247
Lorsque Abraham, notre père dans la foi arrive en Canaan, la Bible nous donne cette référence : Genèse 13. 17-18 « Il vint habiter...

INTERNATIONAL

0 169
Un accord de partenariat d’une valeur de 1,24 milliard de dollars a été signé à Riyad, en Arabie Saoudite, entre Olam Agri et le...

SPORT

0 111
Après les hostilités de la phase de poule de la Coupe d'Afrique des nations organisée par la Côte-d'ivoire, dès ce samedi 27 janvier, les...