Home Actualité Gabon/ Piratage d’électricité : la PME personnelle du ministre du commerce, Yves...

Gabon/ Piratage d’électricité : la PME personnelle du ministre du commerce, Yves Fernand Manfoumbi, indexée pour vol de courant.

0 746

Cette information est en passe de devenir virale dans les réseaux sociaux. En clair, les internautes ont appris avec stupéfaction la nouvelle selon laquelle, l’actuel ministre du commerce, Yves Fernand Manfoumbi, le promoteur du Groupe de presse Renaissance, serait plongé dans un vaste réseau de trafic du courant qui aurait causé à la dame SEEG un manque à gagner d’environ 19 millions sur une période de 36 mois. Aussitôt, les activistes en ont fait leur choux gras. Polluant ainsi la toile, à l’idée d’étaler devant l’opinion, la nouvelle sortie de piste de Manf 10, l’enfant terrible de Ndendé. Un scoop qui aurait d’ailleurs enclenché peu après, le processus d’enquêtes judiciaires. A-t-on entendu.

Nous vous livrons ci-après, le contenu exact du tract circulaire qui aura mis le feu au poudre sur la toile…

Lu pour vous :

Groupe de presse Renaissance au coeur d’un réseau de vol d’électricité.

Plus de 19millions de manque à gagner à la SEEG.

Il va sans dire que l’actuel ministre du commerce et des PME /PMI Yves Fernand Manfoumbi par ailleurs Patron du groupe de presse Renaissance fait face non seulement au problème de paiement des droits légaux réclamés par les anciens agents de Renaissance et d’autres qui sont en fonction attendent également le paiement de leurs 30mois d’arriérés de salaires. Le promoteur de Renaissance médias est aussi plongé dans un grand réseau de trafic de l’électricité de la société d’énergie et eaux du Gabon (SEEG).

En effet, l’un des appartements de la défunte mairesse du 1er arrondissement d’Akanda Désirée singatady épouse Matha mis en location à la cité de la caisse ruelle Michel Abessolo dans le 2eme arrondissement de Libreville est occupé par le groupe de presse Renaissance qui peine à s’acheter les unités EDAN par manque de budget conséquent.

Selon une source sûre, Renaissance médias consomme 140 mille d’électricité par semaine pour un montant total de 560000 mille/mois et 6.720000 l’année.

Vu l’incapacité du patron de ce groupe de presse Yves Fernand Manfoumbi à fournir un budget de fonctionnement à l’ensemble des Directeurs généraux qui ont géré la structure de 2020 jusqu’à nos jours, un réseau de trafic de courant a été mis en place aux yeux et au su du ministre du commerce Yves Fernand Manfoumbi afin d’alléger le montant de facture en détournant l’alimentation par un branchement pirate qui consiste à capter l’électricité avant le compteur.

Une technique frauduleuse qui ramène la consommation à 50mille /mois au lieu de 560000fcfa. Ce depuis 3ans années consécutives.

En revanche, il ressort que la SEEG perd en gros plus de 19millions sur une période de 36mois.

Par ailleurs, la consommation triennale en électricité à Renaissance médias est évaluée à 20.160000Fcfa malheureusement à cause de vol d’électricité,la société d’énergie et eaux du Gabon n’encaisse que 7.200000 Fcfa depuis les dernières années.

Rappelons à toutes fins utiles qu’une enquête judiciaire est en cours.

Fin de lecture. A chacun d’apprécier…

NO COMMENTS

Leave a Reply