Home Société Gabon/ PRN : Le gouvernement gabonais et la Setrag Signent un Accord...

Gabon/ PRN : Le gouvernement gabonais et la Setrag Signent un Accord Complémentaire pour la poursuite des Travaux du Programme de Remise à Niveau.

0 38

La signature de cet accord a eu lieu, le 19 juin 2024, à l’immeuble « Arambo», siège du ministère des Transports, entre le directeur général de la Setrag, Christian Magni et Loic Ndinga Moudouma, le ministre en charge du dossier. Les deux parties se sont accordées à poursuivre le Programme de remise à niveau de la voie ferrée dont la phase 1 arrive bientôt à échéance.

Le Directeur Général, Christian Magni, procédant à la signature du contrat sous le regard du ministre des transports…

La prochaine phase du PRN qui s’annonce poursuit le même objectif, renouveler la voie ferrée par le remplacement des traverses en bois par celles en béton bi-bloc, puis d’intégrer la poursuite du renouvellement du rail 50 kgs entamée en phase 1, entre Owendo et Ndjolé par celui de 60 kgs. Dans ce nouvel accord entre l’Etat gabonais et la Setrag, il s’agit de poursuivre le remplacement de l’intégralité des rails jusqu’à Franceville. La durée des travaux sera de 3 à 4 ans.

Une vue de l’ensemble des parties prenantes, présentent à la signature du contrat...

Le financement de l’Etat gabonais sera axé sur les ouvrages d’arts et en terre. Un engagement qui est la conséquence des études et prospections menées conjointement par les deux parties, après l’incident malheureux survenu en fin d’année 2022 au cours duquel, la Setrag avait enregistré un glissement de terrain (éboulement), lequel avait paralysé ses activités pendant des mois. Par ces études, la révélation a été faite qu’il y avait nécessité des travaux qui exigent un financement pour mener des travaux. C’est le cas du traitement de 104 talus avec des caractéristiques bien définies, que sont la pente, l’inclinaison et la proximité avec la voie ferrée, sans oublier certains critères qui sont repris pour redéfinir ce financement complémentaire.

Le financement de l’Etat gabonais permettra également, l’acquisition des nouvelles rames voyageurs, les deux actuelles en service, acquises en seconde main en 2012 et 2016 arrivent en fin d’exploitation. Tous ces éléments font partie de l’accord signé entre les parties qui s’attèleront dans les jours à venir à s’accorder, via des réunions avec des ministères techniques tels les transports, les travaux publics et l’économie, afin de mettre en place une commission qui veillera sur l’exécution des travaux financés par ce programme global.

Notons que sur 648 kilomètres de voie ferrée, 300 kilomètres ont été renouvelés, et, 225 kilomètres de nouveaux rail ont déjà été posés dans les zones instables. Cette deuxième phase des travaux qui partiront d’Alembé-Ndjolé-Lopé et Milolé-Franceville combleront ce gap. Les travaux qui s’étendront jusqu’à 2028 consisteront comme annoncé à remplacer toute la section du rail 50kgs actuel par celui plus robuste de 60kgs et à renouveler toutes les traverses en bois en béton bi-bloc. Si le première phase du PRN a valu la somme de 230 milliards de nos francs, la deuxième quant à elle s’élève à 350 milliards à raison de 130 milliards financés par l’Etat et le reliquat 220 milliards relève de la Setrag.

NO COMMENTS

Leave a Reply