Home La Une Pensée Azizetique/ CTRI/ Transition/ Focus sur le DG de la SGEPP Andy...

Pensée Azizetique/ CTRI/ Transition/ Focus sur le DG de la SGEPP Andy Makinde Nze Nguema

0 532

Candidat au scrutin à bulletin unique annulé, sous la bannière du Parti démocratique gabonais (PDG) et par ailleurs, Directeur général par défaut de la SGEPP, Andy Makinde Nze Nguema, serait désormais sous le collimateur des impitoyables détectives du régime militaire mis en place par le CTRI suite au coup d’état du 30 août dernier. Autrement dit, le pouvoir actuel pressentirait un véritable danger quant au maintien de cet homme à la tête de cette importante entreprise.

C’est dire que l’actuel DG de la SGEPP dont le cordon Ombilical avec la « Young team » est un secret de polichinelle, serait perçu par l’opinion comme étant un corps gênant pour la réussite des missions de la CTRI. Désormais entre le marteau et l’enclume, Andy Makinde Nze Nguema, va t-il réussir à s’échapper des griffes des fins limiers de la CTRI ?

Exposé au sort du « quitte ou double » face à la forte pression du peuple de l’opposition, à la veille de la proclamation des résultats de la présidentielle annulée, Andy Makinde Nze Nguema, candidat du PDG dans le 2ème arrondissement, 2e siège, pour sûr, s’il jouissait encore aujourd’hui, du règne de ses mentors d’hier, notamment Ian Ghislain Ngoulou qui séjourne actuellement à la maison d’arrêt de Libreville après l’opération « Sauvons la République » quelle fonction imméritée ou saugrenue, montée de toute pièce auraient t-il occupé pour les 5 prochaines années :

Député ? ; 1er questeur à l’Assemblée nationale ? Ministre délégué auprès du ministre du pétrole en charge des détournements de la Young Team ? Ministre en charge des retrocommissions, Porte-parole de Ian Ghislain Ngoulou ? Ministre auprès de la Présidence de la République, chargé des affaires de la Young Team ? Des questions et encore des questions que ne cessent de se poser les employés de la SGEPP et les cadres de son écurie politique, suite à l’annulation du scrutin tronqué du 26 août dernier.

Rappelons au passage que cet ancien Conseiller des différents cabinets ministériels de l’ex ministre Jean Marie Ogandanga, serait accusé de haute trahison par les proches de son patron d’alors, pour avoir pris ses distances envers Ogandanga, après sa nomination à la SGEPP. D’ailleurs, quelques temps plus tard, dans sa fonction de DG, il fit les choux gras de la presse locale qui le pointait du doigt à tort ou à raison sur un Micmac de 300 millions au sein de l’entreprise dont-il a la charge.

De toutes les façons, sauf miracle de dernière minute, il se pourrait que le Président de la transition, Brice Clotaire Oligui Nguema, envoie la DGR ou le B2 « fouiller » les poubelles de cette entreprise dont les ressources visent à contribuer au mieux-être et à « la préservation de la dignité des gabonais ». Il importe de souligner que pour l’heure, il nous revient que les employés de la SGEPP exigent en catimini le départ du DG qui, autrefois, était parrainé par la Young team.

En effet, les agents de cette structure, disent subir de temps en temps, l’abus d’autorité du DG Andy Makinde. Au lieu d’apaiser les cris et la détresse des employés, ce monsieur s’évertue plutôt à susciter au fond du cœur des agents de la SGEPP et autres cadres, du dégoût. Un comportement qui incite le personnel à souhaiter le voir sortir par la petite porte tel qu’il est arrivé à la tête de l’entreprise sous la manipulation de son mentor Ian Ghislain Ngoulou grâce à qui, il aurait remplacé l’ancien DG, un certain Pissa Tchambo. Disent-ils.

A suivre

Azizetiquement vôtre !

Ali Akbar Azizet, Journaliste d’investigation politique, Conseiller politique indépendant, spécialiste du Gabon.

NO COMMENTS

Leave a Reply