Home La Une Gabon/ Séraphin Akure-Davain contourne les caprices politiques de Nzouba-Ndama, en créant son...

Gabon/ Séraphin Akure-Davain contourne les caprices politiques de Nzouba-Ndama, en créant son Parti, « Les Démocrates Libres »

0 218

Rouge et Blanc ; ce sont ces deux couleurs rayonnantes et très significatives dans la symbolique des batailles politiques des peuples de l’opposition assoiffés de liberté et d’alternance, que le Docteur Akure-Davain, dans sa montée en puissance, a présenté officiellement le jeudi 11 mai 2023, son nouveau Parti, dénommé : « Les Démocrates Libres » devant un parterre de leaders des Partis amis et de nombreux militants et sympathisants. Une nouvelle offre politique désormais comptée dans l’arène de l’opposition gabonaise, avec pour but principal : la prise du pouvoir par des moyens Démocratiques hautement réfléchis et sécurisés en vue de la libération du peuple gabonais du joug de la monarchie et, pour l’amélioration effective de leurs conditions de vie.

Séraphin Akure-Davain, Président Fondateur du Parti de l’opposition, Les « Démocrates Libres »

« Les Démocrates libres sont un parti de l’opposition. Notre ambition, bien sûr, c’est de prendre le pouvoir à plusieurs niveaux, mais, aujourd’hui, il y a des divergences politiques, et nous avons tout simplement pris la décision de fonctionner autrement« . A déclaré Séraphin Akure-Davain pour justifier son détachement du Parti de Nzouba Ndama.

C’est avec un visage nouveau ; un charisme renouvelé digne d’un leader résolument engagé pour le renouveau socio-politique du pays ; une figure de proue prête à enflammer l’étincelle de l’alternance tant attendue par le peuple de l’opposition. Voilà en quelques mots, ce que dégageait l’aura du Docteur vêtu du rouge-blanc dans sa sortie historique annonciatrice des actions imminentes de terrain. Celles-ci seront sous-tendues par un projet de société à la hauteur de ses ambitions politiques.

Le numéro un des Démocrates Libres, entend donc deployer à travers l’étendue du territoire national, son idéologie pour mieux aborder l’adversité au cours des élections générales à venir.

« L’un des points, c’est la participation aux élections. Il y a surtout le fait d’être présent aux élections de 2023. Nous, nous avons opté pour ne pas pratiquer la politique de la chaise vide, c’est-à-dire prendre part aux élections, et je pense que ce point de vue n’est pas partagé par les autres » a indiqué le leader des Démocrates Libres.

Akure-Davain, mis au rabais, au sein des Démocrates de Guy Nzouba Ndama, pour des raisons inavouées inhérentes à ce qu’il semble, à sa participation à la dernière concertation politique initiée par Ali Bongo Ondimba, et ce, malgré ses états de services, n’a aucunement été surpris de sa débâcle dudit Parti, car il voyait venir le malaise endogène qui, finalement, va le pousser vers la porte de sortie des Démocrates de Mukombo. Sauf que, c’était mal connaitre le niveau d’ambition de l’homme à la rhétorique politique remarquable.

Cela dit, le départ du Président Akure-Davain des rangs des Démocrates en lambeaux ne saurait être un obstacles pour lui. Mais plutôt un bon débarras et, une ruée vers la liberté partagée au sein d’un nouveau Parti politique qu’il a savamment fondé et régulièrement légalisé avec l’ambition de briser les chaînes du calvaire qui embrigardent la vie quotidienne du peuple gabonais.

« Nous nous sommes retrouvés dans une incompréhension, avec mes anciens amis, par rapport à la ligne politique du Parti. Lorsque, je pense, vous n’arrivez plus à parler, échanger, et à communiquer, le mieux c’est que chacun prenne sa route« , a estimé le député du 2ème arrondissement de Lambaréné.

Pour rappel, depuis la condamnation de Guy Nzouba Ndama, suite à son interpellation le 17 septembre dernier à son retour du Congo-Brazzaville avec 1,18 milliard de FCFA d’argent liquide qui l’a rendu inéligible, il a décidé de ne pas présenter de candidat à l’élection présidentielle. Or, au sein dudit Parti, il se trouve qu’il existe d’autres cadres à même de porter l’étendard de l’entité, tel que Séraphin Akure-Davain. Sauf que, Nzouba aurait refusé de passer le relais à un autre de peur de se ravir la vedette, malgré son empêchement. C’est entre autres, l’une des raisons qui auraient entrainé leur scission.

Désormais, chacun des deux hommes, devra faire chemin seul. Séraphin Akure-Davain agira dorénavant sous l’apparât des « Démocrates Libres » dont il est le Président-Fondateur.

Valéry M

NO COMMENTS

Leave a Reply