Home International Françafrique/ Diplomatie militaire Mali-ONU : Le français Olivier Salgado, Porte-parole de...

Françafrique/ Diplomatie militaire Mali-ONU : Le français Olivier Salgado, Porte-parole de la Minusma, chassé par Assimi GOÏTA !

0 204

Le cache-sexe de la Françafrique a 72h pour quitter le territoire malien ! L’affaire des 49 mercenaires ivoiriens écroués au Mali depuis le 10 juillet dernier, fait des ravages. Le Premier gros poisson à payer très cher son concubinage hautement incestueux d’avec les 49 mercenaires ivoiriens cache-sexes de la France et de sa françafrique de prédation est le Français Olivier Salgado, Porte-parole de la Minusma.

Le président du Mali Assimi GOÏTA…

En effet, le gouvernement malien demande à Olivier Salgado, de quitter le territoire national dans un délai de 72H ! Et pour cause : sa responsabilité dans la tentative de coup d’état des mercenaires ivoiriens devenue plus que plausible, selon le gouvernement malien.

Comme quoi, l’histoire nous donne toujours raison au sujet de l’actualité malienne. En effet, dès le renouvellement du mandat de la Minusma, les observateurs ont fustigé le fait pour le Mali d’avoir accepté cette prorogation du mandat de la Minusma, tout simplement parce que la France allait utiliser la Minusma et son Porte-parole, le français Olivier Salgado pour se repositionner au Mali quoi qu’il en coûte.

Avec le coup d’état manqué, le Mali qui joue avec le feu doit désormais se méfier de la Minusma.

Dans tous les cas, avec ces actes iconoclastes posés par le gouvernement malien, tout montre clairement qu’actuellement en Afrique francophone, le Mali est le seul pays indépendant à tenir tête au banditisme international bien entretenu par la quasi-totalité des organisations annexes de l’ONU et la France dans plusieurs pays africains

Visiblement conscient du danger que représente la France et ses caches-sexes, désormais au Mali, soit les africains sont avec Assimi GOÏTA le libérateur, soit ils sont contre, et ils en payent les conséquences. Voila qui justifie l’expulsion du français porte-parole de la Minusma, Olivier Salgado.

Supposé séjourner au Mali en vue de sa stabilisation aux côtés de la Minusma, le français Olivier Salgado s’est plutôt illustré comme l’un des auteurs d’un acte de destabilisation du Mali. Quel paradoxe !

En irréversible dynamique historique de rupture d’avec la France et sa françafrique de prédation de ses richesses, Assimi GOÏTA, le président Malien, est incontestablement entrain de réussir là où Gbagbo, alors président de la Côte d’Ivoire, s’était fait piéger par l’ONU, de 2002 à 2010.

Source/ Forever Magazine+24177827084

LIRE CI-DESSOUS LA VERSION ANGLAISE DE CET ARTICLE.

Françafrique/ Mali-UN military diplomacy: The French Olivier Salgado, Spokesman of the Minusma, driven out by Assimi GOÏTA!

Françafrique’s cache-sex has 72 hours to leave Malian territory! the affair of the 49 Ivorian mercenaries imprisoned in Mali since last July 10 is wreaking havoc. .the first big fish to pay a high price for his highly incestuous concubinage with the 49 Ivorian mercenaries hiding the sexes of France and its françafrique of predation is the Frenchman Olivier Salgado, Spokesperson for the Minusma.

Indeed, the Malian government asks Olivier Salgado to leave the national territory within 72 hours! And for good reason: its responsibility in the coup attempt by Ivorian mercenaries has become more than plausible, according to the Malian government.

Like what, history always proves us right about Malian news.indeed, as soon as the mandate of the Minusma was renewed, the observers castigated the fact that Mali accepted this extension of the mandate of the Minusma, quite simply because France was going to use the Minusma and its spokesperson, the French Olivier Salgado to reposition itselfin Mali whatever the cost.

With the failed coup, Mali, which is playing with fire, must now be wary of Minusma.

In any case, with these iconoclastic acts committed by the Malian government, everything clearly shows that currently in French-speaking Africa, Mali is the only independent country to stand up to the international banditry well maintained by almost all the organizations annexed to the UN and theFrance in several African countries.

Visibly aware of the danger represented by France and its caches-sexes, now in Mali, either Africans are with Assimi GOÏTA the liberator, or they are against it, and they pay the consequences. Here is what justifies the expulsion of the French spokesman of the Minusma, Olivier Salgado.

Supposed to stay in Mali for its stabilization alongside the Minusma, the French Olivier Salgado rather distinguished himself as one of the authors of an act of destabilization of Mali. What a paradox!

In an irreversible historical dynamic of rupture with France and its françafrique of predation of its wealth, Assimi GOÏTA, the Malian president, is undoubtedly succeeding where Gbagbo, then president of Côte d’Ivoire, was trapped by the United Nations, from 2002 to 2010.

source/ Forever Magazine+24177827084

NO COMMENTS

Leave a Reply