Home OPINIONS CITOYENNES Gabon / Un activiste dégaine le ministre Moukagni Iwangou

Gabon / Un activiste dégaine le ministre Moukagni Iwangou

0 1174

Moukagni Iwangou a toujours été contesté partout où il est passé et il semble que son visage assez sympathique au regard narquois ne plait pas à tout le monde sauf peut-être à Pierre Mamboundou Mamboundou de son vivant,son maître.

Peuple Infos, le journal citoyen en ligne…

Les ennuis de ce brillant magistrat très éloquent avec une plume tatillonne, commence avec la disparition de son mentor qui certainement devait être sa couverture depuis longtemps tellement les dégâts sont visibles depuis qu’il évolue en solo.

La Fegafoot se souvient encore de son passage alambiqué lorsqu’il a assuré l’intérim de Dieudonné Placide Engandzas, nommé à Bruxelles à l’OMD, où il profita de son expertise en droit pour modifier les statuts de cette entité et en même temps, créer des associations sportives fictives pour se faire élire comme président du bureau.

La FIFA avait du revoir sa copie suite au recours introduit par Pierre Alain Mouguengui ,obligé de quitter le milieu pour aller torcher le club de Lyon qui devient son équipe de cœur d’après un des ses tweets.

Moukagni Iwangou,notre juriste poète a également fait parler de lui à l’ENAM lorsqu’il était le Directeur General en pleine émergence illusionniste d’Ali Bongo ,son nouveau patron actuellement.

L’opposition se souvient encore de son passage comme président du Front Uni de l’opposition avant la présidentielle de 2016 ,lorsqu’il collaborait en catimini avec le pouvoir pour négocier un poste ministériel et il a réussi à prospérer dans ce camp politique ,que grâce au concours de certains leaders qui l’ont soutenu malgré les preuves qui l’accablaient.

Moukagni Iwangou n’a jamais fait l’unanimité dans ses choix et positions aussi ambiguës que sa personne. Il a été chassé de l’UPG au cours d’un procès pour créer ensuite l’US qu’il n’a pas voulu quitter malgré les textes du parti qui l’incriminait en étant nommé au gouvernement de la junte.

Son dernier fait d’armes, c’est la reforme insipide qu’il propose à la jeunesse scolarisée pour un pays où coule le miel et l’or, mais incapable de proposer des meilleurs structures d’accueil aux élèves malgré sa très faible démographie.

Moukagni Iwangou risque gros dans ce pouvoir, car il sera à la fin sacrifié ,parce que le PDG ne peut pas accepter de se diviser pour un tel profito-situationniste qui a été incapable de remporter une élection legislative malgré son titre pompeux de ministre d’Etat avec les moyens conséquents.

C’est donc un bantou très spécial, ce résident d’Akanda ,né à Mouila.

Pierre Ntoum.

NO COMMENTS

Leave a Reply