ondo

BUB

Home Politique

0 239

« Faites ce que je dis, et non ce que je fais » voilà à quoi devons-nous déduire le message lancé par les autorités gabonaises en charge de la gestion de la Covid-19 à travers ces photos authentiques qui font le tour du monde. Des images dignes de mépris à l’égard du peuple gabonais privé de ses droits et sa liberté depuis l’instauration de l’Etat d’urgence sanitaire par le gouvernement. Une preuve tangible de plus, qui traduit la manipulation et/ou le jeu de dupe camouflés dans cette juteuse affaire de la Covid-19, dont sont victimes les populations gabonaises depuis bientôt 2 ans.

Les autorités gabonaises, foulant au sol les mesures barrières contre la Covid-19…

C’est très ahurissant de voir les autorités garantes du respect de la loi, et, sensées montrer le bon exemple, se livrer de manière ostentatoire devant l’opinion nationale, à des comportements contradictoires à la règle établie par elles-mêmes. Foulant ainsi au sol, le strict respect des mesures barrières au vu et au su de tous, sans se gêner des représailles.

Depuis l’avènement de la pandémie de la Covid-19 au Gabon en mars 2020, les populations gabonaises subissent des Privations multiformes liées à la Covid-19. Des restrictions qui leur sont imposées d’une main de fer par Guy Patrick Obiang et ses sbirs en charge de la riposte, sans véritables mesures d’accompagnement. Et ce, à ce qu’il semble, parce qu’elles (populations) ont eu tort de croire en l’existence réelle de la pandémie ; tort de d’accepter la mission régalienne de l’Etat en pareilles circonstances, qui est de protéger les populations ; tort de reconnaître que la santé étant prioritaire, nous devons, tous autant que nous sommes, sans exception aucune, observer les pratiques préventives adoptées par le gouvernement via le Copil. Est-ce pour autant que, les premiers garants de cette lutte, qui devraient servir d’exemple, doivent-ils se permettre de bafouer les mesures barrières soumises à tous, sous le regard ébailli des populations ? Non messieurs ! Évitez le désordre ! A moins vouloir inciter le peuple à suivre vos pas et à opter pour la désobéissance civile.

Le ministre de la santé, Guy Patrick Obiang, bafouant les règles de la distanciation sociale…

Au moment où le tristement célèbre ministre de la santé, Guy patrick Obiang, annonce pompeusement l’arrivée au Gabon, de la 3ème vague, qualifiée de variant delta, avec à l’appui, ce qui paraît de toute évidence, être une obligation vaccinale à peine voilée, il serait de bon aloi pour les autorités gabonaises, d’éviter des dérapages de cette nature. Tant entendu que, les populations se sentent très épuisées du fait de la durabilité des mesures restrictives qui, pour le déplorer, conditionnent amèrement leur vie et les appauvrissent de jour en jour. Autrement dit, le couvre-feu sans cesse renouvelé ; la croissance vertigineuse de la cherté des denrées de première nécessité ; le regressement des activités économiques et le chômage grandissant ; et désormais, la crainte liée aux aléas de la vaccination obligatoire et le chantage professionnel qui va avec, sont autant de vecteurs qui pourraient déclencher à tout moment, le ras-le-bol des populations face à l’incivisme surprenant des autorités devant servir de modèle. Avec de telles images, comment ne pas se sentir nargué ? Kiééé ! Ah Guy Patrick ! Est-ce que comme ça c’est bien ???

Valéry M.

ACTUALITE

0 80
Réponse du berger à la bergère : CRISE DANS LES REGIES FINANCIERES : Le Porte-parole de la Présidence de la République complètement hors-sujet. Le...

POLITIQUE

0 239
"Faites ce que je dis, et non ce que je fais" voilà à quoi devons-nous déduire le message lancé par les autorités gabonaises en...

ECONOMIE

0 34
Du 15 au 21 novembre, la GSEZ Nkok (Gabon Special Economic Zone) a organisé des journées portes ouvertes accessibles à tous afin de faire...

SOCIETE

0 39
Le patron de l'Agence gabonaise de normalisation (Aganor) Abdu Razzaq Guy Kambogo, et Christian Magni, Directeur général de la Société d’Exploitation du Transgabonais (Setrag)...

FAITS DIVERS

0 46
COMMUNIQUE : Le 14 novembre 2021 au PK 79+400-500, des actes malveillants ont été perpétrés sur la voie ferrée par des individus non identifiés....

CULTURE

0 24
Dans le cadre de sa politique de Responsabilité sociétale d'entreprise (RSE) la Société d'exploitation du Transgabonais (Setrag) et Eramet, ont confié à Isabelle Teboul,...

INTERNATIONAL

0 506
RUPTURE DES ACCORDS COLONIAUX AVEC LA FRANCE : Après "l'indépendance" 14 pays francophones ont signé 11 accords avec la France je vais vous citer...

SPORT

0 166
Pour se rassurer que tout est fin prêt, une réunion de mise au point regroupant les experts en charge de la formation et les...