ondo

BUB

Home Non classé

0 119

L’un des dignes fils et cadre de la Bayi-Brikolo, Félix Onkeya, a invité ses frères et sœurs, samedi 16 juillet dernier, à la Chambre de Commerce de Libreville, à une rencontre d’échanges et de réflexion, axée sur les préoccupations urgentes soulevées par les populations de Ngami. C’est sous l’apparât de la Plateforme de Concertation des cadres du département de la Bayi-Brikolo que les ressortissants de cette localité ont planché sur les voies et moyens susceptibles de leur permettre de répondre aux cris de détresse de leurs compatriotes face aux problématiques de la route ; le transport ; la santé ; l’éducation et l’agriculture.

A LA FIN DE CET ARTICLE, TROUVEZ SA VERDION ANGLAISE

« L’avenir de Bayi-Brikolo est de la responsabilité de chacun d’entre nous. Car, chacun de nous détient une parcelle de souveraineté de cette contrée. Les populations de Ngami ont fait entendre des cris de détresse sur la déteriorisation de leur conditions d’existence. Cette détresse a été relayée dans les réseaux sociaux où les cadres de la Bayi-Brikolo ont été sollicités pour trouver des réponses à la détresse de ces populations » A évoqué Félix Onkeya dans son propos introductif.

Pour mener des actions stratégiques de développement dans un cadre réglementaire légale, organisée et fédératrice, l’initiateur de la recontre, Félix Onkeya et les siens, ont mis en place un groupe de travail pour la rédaction des textes fondateurs (statuts et règlement intérieur) de la Plateforme, et d’un projet de plan d’action. Une entité communautaire d’initiative locale qui sera pilotée par les cadres de la Bayi-Brikolo pour trouver à court, moyen et long termes, des solutions idoines à la faveur des populations de cette partie du pays.

« L’Etat providentiel est mort, l’avenir de notre localité dépendra de la volonté des cadres à mutaliser leurs énergies aux côtés des pouvoirs publics pour valoriser le terroir dans les secteurs essentiels de la vie communautaire » A martelé Félix Onkeya.

En définitive, la mise en place de ladite Plateforme est, d’après Félix, le point de départ d’une gestion concertée des problématiques essentielles de Bayi-Brikolo par les cadres de la localité. A t-il souligné. Vivement que cette noble initiative puisse porter des fruits à faveur de cette communauté de destin.

Valéry M.

LIRE CI-DESSOUS, LA VERSION ANGLAISE DE CET ARTICLE…

Gabon/ Félix Onkeya and his family initiated a Platform of Bayi-Brikolo executives, to respond to the cries of distress of theirs.

One of the worthy sons and executives of Bayi-Brikolo, Félix Onkeya, invited his brothers and sisters, last Saturday July 16, at the Chamber of Commerce of Libreville, to a meeting of exchanges and reflection, centered on the urgent concerns raised by the people of Ngami. It is under the guise of the Platform for Consultation of executives of the Bayi-Brikolo department that the nationals of this locality have worked on the ways and means likely to allow them to respond to the cries of distress of their compatriots in the front of the problems of the road ; transportation ; health ; education and agriculture. « The future of Bayi-Brikolo is the responsibility of each of us. Because each of us holds a piece of sovereignty over this region. The populations of Ngami have raised cries of distress over the deterioration of their conditions of existence. This distress was relayed in social networks where Bayi-Brikolo executives were asked to find answers to the distress of these populations » Félix Onkeya mentioned in his introductory remarks.

To carry out strategic development actions within a legal, organized and unifying regulatory framework, the initiator of the meeting, Félix Onkeya and his family, have set up a working group for the drafting of the founding texts (statutes and internal regulations) of the Platform, and a draft action plan a local initiative community entity which will be piloted by Bayi-Brikolo executives to find suitable solutions in the short, medium and long terms for the benefit of the populations of this part of the country.

« The Welfare State is dead, the future of our locality will depend on the will of the executives to pool their energies alongside the public authorities to promote the land in the essential sectors of community life » Hammered Félix Onkeya.

Ultimately, the establishment of the said Platform is, according to Félix, the starting point for concerted management of the essential issues of Bayi-Brikolo by local executives he pointed out hope that this noble initiative can bear fruit for this community of destiny.

Valery M.

ACTUALITE

0 160
Depuis la prestation de serment d'Ali Bongo Ondimba, à la magistrature suprême le 27 septembre 2016, à l'issue d'une élection présidentielle contestée, face au...

POLITIQUE

0 125
L'ancien fédéral, député Marcelin Moussavou, est accusé à tort ou à raison de traîtrise envers celle qui l'a soutenu dans ses activités fédérales, la...

ECONOMIE

0 122
Bien avant 1960, le Gabon faisant partie des pays de l'Afrique Équatoriale Française (AEF), dépendait de Brazzaville en tant que capitale politique. C'est lorsqu'il...

SOCIETE

0 139
Dans le cadre de son engagement auprès des populations gabonaises, l’entreprise Gabon Special Economic Zone(GSEZ) représentée par M. Anil PRASHAR, Responsable QHSE, a procédé...

FAITS DIVERS

0 306
"L'homme quittera son père et sa mère et s'attachera à sa femme" ainsi parle l'Eternel des Armées. Une parole vivante qui justifie la célébration...

CULTURE

0 45
Bonjour chers Lecteurs Soyez encore remplis de la grâce divine en ce jour. Pour ce nouveau numéro, nous allons nous intéresser de près au...

INTERNATIONAL

0 204
Le cache-sexe de la Françafrique a 72h pour quitter le territoire malien ! L'affaire des 49 mercenaires ivoiriens écroués au Mali depuis le 10...

SPORT

0 448
Pierre Alain Mounguengui, pointé du doigt pour sa gestion du football gabonais jugée approximative, voire chaotique, par ses détracteurs, demeure zen et impertubable à...